LA REJOUISSANCE SELON JESUS- CHRIST

LA BIBLE ET DIEU, mensonge et vérité

LA REJOUISSANCE SELON JESUS- CHRIST

K 7 DU 15/08/2004  (12 pages)    1ère partie     F : 28

 

Nous ne sommes pas appelés à être des chrétiens tristes : dans les quatre évangiles, nous trouvons trois endroits où le Seigneur JESUS-CHRIST ordonne directement à ses disciples de se réjouir :

Matthieu 5 : 11-12

11 Heureux serez-vous, lorsqu’on vous outragera, qu’on vous persécutera et qu’on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi. 12 Réjouissez-vous et soyez dans l’allégresse, parce que votre récompense sera grande dans les cieux; car c’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui ont été avant vous.

Luc 6 : 22-23

22 Heureux serez-vous, lorsque les hommes vous haïront, lorsqu’on vous chassera, vous outragera, et qu’on rejettera votre nom comme infâme, à cause du Fils de l’homme!

23 Réjouissez-vous en ce jour-là et tressaillez d’allégresse, parce que votre récompense sera grande dans le ciel; car c’est ainsi que leurs pères traitaient les prophètes.

Luc 10 : 20

Cependant, ne vous réjouissez pas de ce que les esprits vous sont soumis; mais réjouissez-vous de ce que vos noms sont écrits dans les cieux.

 

En lisant ces textes, nous pouvons comprendre qu’en aucun cas, le chrétien ne doit être triste et crispé. En toutes circonstances, il devrait pouvoir répandre la joie autour de lui. Ceux qui prétendent manifester le CHRIST nous ont  souvent projeté des images tristes et austères du Chrétien. Ce qui ne correspond pas du tout à l’enseignement du Maître dans l’évangile puisqu’il ordonne la réjouissance.

 

Le Seigneur JESUS indique à ses disciples les deux vraies raisons qui ne dépendent pas de la bonne volonté des hommes et pour lesquelles ils doivent se réjouir. Il est à noter que tous les disciples du Maître étaient des juifs. De par leur culture de l’ancien testament, ces hommes avaient l’habitude de se réjouir pour célébrer les grands événements, les miracles et les délivrances que l’Eternel avait opérés en faveur de son peuple.

Tout au long de l’année, le peuple d’Israël observait des rituels et des cérémonies spécifiques pour commémorer les victoires remportées sur leurs différents ennemis depuis Pharaon. En général, chacune de ces manifestations se terminait par une grande fête pendant laquelle les gens du peuple se faisaient mutuellement des cadeaux ; ils mangeaient, ils buvaient, ils chantaient, ils dansaient ensemble au son rythmé de leurs instruments de musique. Le mot réjouissance, n’était pas une nouveauté pour les disciples de JESUS-CHRIST qui savaient déjà se réjouir avant de connaître  le Maître.

 

Pour nous, il est tout à fait naturel de se réjouir à l’occasion des heureux événements de la vie : naissance, mariage, anniversaire et tout ce que nous considérons comme succès et réussites dans nos vies et celles de nos proches. Par contre, il paraîtrait complètement fou, voire même méchant de se réjouir  à l’occasion d’un décès, d’un échec, du malheur des autres ou de soi-même. Lisons donc l’un de ces récits dans lequel le Seigneur JESUS-CHRIST reprend ses disciples pour les aider à bien cadrer leur réjouissance :

Luc 10 : 17-20

Les soixante-dix revinrent avec joie, disant: Seigneur, les démons même nous sont soumis en ton nom.18 Jésus leur dit: Je voyais Satan tomber du ciel comme un éclair.19 Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l’ennemi; et rien ne pourra vous nuire. 20 Cependant, ne vous réjouissez pas de ce que les esprits vous sont soumis; mais réjouissez-vous de ce que vos noms sont écrits dans les cieux.

Voici des hommes comme nous, qui avaient une bonne et légitime  raison de se réjouir. Qui d’entre nous n’a pas envie de se réjouir lorsqu’il  réussit dans ce qu’il fait au service de Dieu ou tout simplement dans la vie ? Ces hommes ont réussi. Le Maître les a envoyés pour proclamer la paix et annoncer le royaume du PERE. Avant de les laisser aller, Il les a dotés de la capacité de chasser les mauvais esprits et de guérir les malades. Le Seigneur JESUS leur a dit aussi : voici, je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups.

 

La tâche qui leur a été confiée, était loin d’être facile. Le Maître les a comparés à des agneaux envoyés parmi les loups. Cette mission était très dangereuse, les loups cherchant naturellement à les dévorer. Ils pouvaient bien raisonnablement refuser cette mission à cause de son degré de risque élevé. Mais non, ils ont accepté d’aller comme des agneaux au milieu des loups de ce monde. Il est vrai que le Maître les a accompagnés par son Esprit, mais ils ont quand même eu le mérite de croire et de partir malgré leur conscience du danger.

 

Ces soixante dix hommes partis deux par deux, ont réussi leur mission. Ils ont annoncé le message du royaume, ils ont chassé des mauvais esprits et guéri des malades. A leur retour, les soixante-dix revinrent avec joie, disant: Seigneur, les démons même nous sont soumis en ton nom. Ils étaient heureux et avec raison, ils se réjouissaient. Pareilles choses ne s’étaient jamais produites dans leur vie. Même dans  l’ancien testament, ils n’avaient aucun témoignage montrant des démons soumis aux hommes avant la venue de JESUS-CHRIST sur la terre. Ils connaissaient certainement les récits de guérisons miraculeuses s’étant  déroulées en Israël avant la venue du Maître.

 

A leur connaissance, ils n’avaient jamais vu ni entendu parler d’un homme qui soit capable de dominer sur les mauvais esprits :

 

Lorsque le roi Saül était tourmenté par un mauvais esprit venant de l’Eternel, David parvenait à calmer le roi en lui jouant de la musique, mais ce musicien qui avait reçu l’onction au nom de l’Eternel, par le prophète Samuel, n’avait pas le pouvoir de libérer définitivement cet homme de ce mauvais esprit de l’Eternel :

 

1 Samuel 16 : 14-23

14 L’esprit de l’Éternel se retira de Saül, qui fut agité par un mauvais esprit venant de l’Éternel. 15 Les serviteurs de Saül lui dirent: Voici, un mauvais esprit de Dieu t’agite.16 Que notre seigneur parle! Tes serviteurs sont devant toi. Ils chercheront un homme qui sache jouer de la harpe; et, quand le mauvais esprit de Dieu sera sur toi, il jouera de sa main, et tu seras soulagé. 17 Saül répondit à ses serviteurs: Trouvez-moi donc un homme qui joue bien, et amenez-le-moi. 18 L’un des serviteurs prit la parole, et dit: Voici, j’ai vu un fils d’Isaï, Bethléhémite, qui sait jouer; c’est aussi un homme fort et vaillant, un guerrier, parlant bien et d’une belle figure, et l’Éternel est avec lui. 19 Saül envoya des messagers à Isaï, pour lui dire: Envoie-moi David, ton fils, qui est avec les brebis. 20 Isaï prit un âne, qu’il chargea de pain, d’une outre de vin et d’un chevreau, et il envoya ces choses à Saül par David, son fils. 21 David arriva auprès de Saül, et se présenta devant lui; il plut beaucoup à Saül, et il fut désigné pour porter ses armes. 22 Saül fit dire à Isaï: Je te prie de laisser David à mon service, car il a trouvé grâce à mes yeux. 23 Et lorsque l’esprit de Dieu était sur Saül, David prenait la harpe et jouait de sa main; Saül respirait alors plus à l’aise et se trouvait soulagé, et le mauvais esprit se retirait de lui.

 

1Samuel 18 : 10

Le lendemain, le mauvais esprit de Dieu saisit Saül, qui eut des transports au milieu de la maison. David jouait, comme les autres jours, et Saül avait sa lance à la main.

1 Samuel 19 : 9

Alors le mauvais esprit de l’Éternel fut sur Saül, qui était assis dans sa maison, sa lance à la main. 10 David jouait, et Saül voulut le frapper avec sa lance contre la paroi. Mais David se détourna de lui, et Saül frappa de sa lance la paroi. David prit la fuite et s’échappa pendant la nuit.

 

En jouant de la musique, David  parvenait à calmer Saül, mais à la fin, le musicien fut obligé de prendre la fuite devant le mauvais esprit de l’Eternel qui possédait le roi déchu.

 

Tout ceci nous explique l’étonnement et la réjouissance des soixante‑dix disciples qui dirent à JESUS-CHRIST : même les mauvais esprits nous sont soumis en ton nom. C’était inespéré, du jamais vu, du jamais vécu, et pourtant, la connaissance du PERE et du Seigneur JESUS-CHRIST a rendu ce miracle possible. Comblés de joie, dans une réjouissance extrême, ils dirent au Maître : même les démons nous sont soumis.

 

Le Seigneur JESUS-CHRIST choisit cette situation toute particulière pour ramener ses disciples à l’essentiel :

Luc 10 : 18-20

18 Jésus leur dit: Je voyais Satan tomber du ciel comme un éclair.19 Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l’ennemi; et rien ne pourra vous nuire. 20 Cependant, ne vous réjouissez pas de ce que les esprits vous sont soumis; mais réjouissez-vous de ce que vos noms sont écrits dans les cieux.

Faire des miracles, chasser des démons, c’est très bien, mais le Maître veut que nos vies et toutes nos actions soient centrées sur le fait que nos noms sont écrits dans les cieux et ceci, pour la vie éternelle.

L’homme et la femme ont été expressément  chassés du jardin d’Eden, afin de ne pas vivre éternellement. L’être humain pouvait  connaître toutes sortes de réjouissances,  mais son nom  ne pouvait être écrit que sur la terre, dans la poussière où Adam et Eve et leurs descendants étaient condamnés à terminer leur existence. «  Tu es poussière et tu retourneras en poussière. (Genèse 3 : 19)

 

Par la présence de JESUS-CHRIST qui  nous libère de cette condamnation initiale, nous recevons la grâce de devenir fils et filles du PERE, ce qui nous donne la possibilité d’avoir nos noms écrits dans les cieux et cette fois-ci, pour la vie éternelle.

 

Quelles que soient nos œuvres, nos réussites, nos succès, même si nous somme un homme ou une femme de prière faisant des miracles, chassant des démons, notre principal sujet de réjouissance doit être le fait que notre nom est écrit dans les cieux. C’est le seigneur JESUS-CHRIST  qui le dit : ne vous réjouissez pas de ce que les esprits vous sont soumis; mais réjouissez-vous de ce que vos noms sont écrits dans les cieux.

Il est vrai que dans ce bas monde, il nous arrive de trouver d’autres vraies raisons de nous attrister ou de nous réjouir. Toutefois, il ne faut jamais oublier que cette tristesse ou cette  réjouissance ne peut être que passagère. Même quand les jours sont mauvais ou quand les événements sont défavorables, la seule réalité qui doit motiver la joie et la réjouissance du chrétien se trouve dans ce passage de l’évangile de Jean :

Jean 14, 1 à 3 :

1 Que votre cœur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi. 2 Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n’était pas, je vous l’aurais dit. Je vais vous préparer une place. 3 Et, lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi.

Comprenons bien que le Maître lui-même nous ordonne de ne pas nous laisser troubler par les événements de la vie et ceci quelle que soit leur nature.

 

De plus, Il nous assure qu’Il est lui-même parti nous préparer une place dans la maison du Père. Ne voulant rien laisser au hasard dans nos cœurs, Il a jugé bon de nous donner la précision suivante :

Jean 14, 3 Et, lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi.

 

Il ne nous a pas promis d’envoyer un être quelconque pour nous conduire à Lui. Il nous dit qu’Il nous fera l’honneur de revenir Lui-même nous chercher, afin que nous soyons pour toujours avec Lui et ceci pour l’éternité dans la maison du Père.

 

Même si nous pouvons légitimement nous réjouir dans les bonnes circonstances de cette vie terrestre, le Maître nous ordonne expressément de nous réjouir continuellement de ce que nos noms sont écrits dans les cieux, car Lui-même est en train de nous préparer une place dans le Royaume du Père.

 

Je vous ai dit que dans ses enseignements, le Seigneur JESUS-CHRIST ne nous a présenté que deux raisons pour  lesquelles Il nous ordonne de nous réjouir. Quelle est cette autre raison ?

Lisons-la dans ces paroles de JESUS-CHRIST qui se trouvent dans :

 

Matthieu 5 : 11-12

11 Heureux serez-vous, lorsqu’on vous outragera, qu’on vous persécutera et qu’on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi. 12 Réjouissez-vous et soyez dans l’allégresse, parce que votre récompense sera grande dans les cieux; car c’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui ont été avant vous.

Luc 6 : 22-23

22 Heureux serez-vous, lorsque les hommes vous haïront, lorsqu’on vous chassera, vous outragera, et qu’on rejettera votre nom comme infâme, à cause du Fils de l’homme!

23 Réjouissez-vous en ce jour-là et tressaillez d’allégresse, parce que votre récompense sera grande dans le ciel; car c’est ainsi que leurs pères traitaient les prophètes.

Il est à remarquer que dans ce deuxième commandement de réjouissance, Le Seigneur JESUS-CHRIST nous demande, non seulement de nous réjouir mais aussi de tressaillir d’allégresse. Précisément  en ce jour-là, notre joie doit se manifester extérieurement et être visible pour tous, c’est ce que le Maître nous demande.

 

Reconnaissons qu’il est invraisemblable de demander à quelqu’un d’être heureux, de se réjouir, d’être dans l’allégresse  parce qu’on dit faussement de lui toute sorte de mal, parce qu’on le rejette, l’outrage et le persécute. Et pourtant, c’est exactement ce que le Seigneur JESUS-CHRIST ordonna à ses disciples ! Inutile de vous dire que les gens qui l’écoutaient, n’avaient jamais entendu de pareilles choses.

 

En écoutant ces paroles, tu peux raisonner dans ton cœur exactement comme ceux qui écoutaient le Seigneur JESUS-CHRIST en disant : « c’est trop difficile, quel est le chrétien qui peut pratiquer ces enseignements ? » Dans l’évangile de Luc, j’ai trouvé, pour toi  une réponse du Seigneur JESUS-CHRIST :

Luc 18 : 26

Ceux qui l’écoutaient dirent: Et qui peut être sauvé? 27 Jésus répondit: Ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu.

 

Connaissez-vous quelqu’un qui de lui-même explose de joie lorsqu’il apprend  tout le mal que l’on dit de lui ? C’est certainement impossible pour l’homme adamique, mais l’homme ou la femme qui est né de nouveau et qui laisse la présence et la puissance du PERE, du FILS et du SAINT-ESPRIT agir dans sa vie,  peut y parvenir. Jésus répondit: Ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu.

 

Là aussi, le Seigneur JESUS-CHRIST apporte un enseignement contraire aux comportements habituels du peuple d’Israël. En pratiquant les ordonnances de façon toute naturelle, les juifs détruisaient leurs ennemis et ceux de l’Eternel. Ils avaient l’ordre de faire exactement la même chose à quiconque leur avait fait du mal. Lorsqu’ils ne pouvaient atteindre les personnes, ils adressaient, tout naturellement des prières à l’Eternel, pour demander leur destruction.

 

Le Seigneur JESUS lui-même ordonne à ses disciples, des comportements complètement opposés à ceux vécus habituellement parmi le peuple :

Matthieu5 :44

Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent.

 

Et lorsque nous trouvons une bonne raison de nous mettre en colère contre ces gens-là, Il nous dit :

Luc 6 : 22-23

22 Heureux serez-vous, lorsque les hommes vous haïront, lorsqu’on vous chassera, vous outragera, et qu’on rejettera votre nom comme infâme, à cause du Fils de l’homme!

23 Réjouissez-vous en ce jour-là et tressaillez d’allégresse, parce que votre récompense sera grande dans le ciel;

 

Il y a là, un enseignement qui renversa tout ce qui se passait naturellement en eux. Il est tellement plus facile de se mettre en colère, de prononcer des paroles de   malédiction  ou de sortir son arme.

 

Dans l’ancien testament, nous pouvons lire :

 

Psaumes 71 : 10

Car mes ennemis parlent de moi,

Et ceux qui guettent ma vie se consultent entre eux,11 Disant: Dieu l’abandonne; Poursuivez, saisissez-le; il n’y a personne pour le délivrer.12 O Dieu, ne t’éloigne pas de moi! Mon Dieu, viens en hâte à mon secours! 13 Qu’ils soient confus, anéantis, ceux qui en veulent à ma vie! Qu’ils soient couverts de honte et d’opprobre, ceux qui cherchent ma perte!

 

Psaumes 35 : 7 Car sans cause ils m’ont tendu leur filet sur une fosse,

Sans cause ils l’ont creusée pour m’ôter la vie. 8 Que la ruine les atteigne à l’improviste, Qu’ils soient pris dans le filet qu’ils ont tendu,

Qu’ils y tombent et périssent! 9 Et mon âme aura de la joie en l’Éternel, De l’allégresse en son salut.

 

Psaumes 109 : 2

Car ils ouvrent contre moi une bouche méchante et trompeuse,

Ils me parlent avec une langue mensongère, 3 Ils m’environnent de discours haineux.

Et ils me font la guerre sans cause. 4 Tandis que je les aime, ils sont mes adversaires;

Mais moi je recours à la prière. 5 Ils me rendent le mal pour le bien,

Et de la haine pour mon amour. 6  Place-le sous l’autorité d’un méchant,

Et qu’un accusateur se tienne à sa droite! 7  Quand on le jugera, qu’il soit déclaré coupable,

Et que sa prière passe pour un péché! 8 Que ses jours soient peu nombreux,

Qu’un autre prenne sa charge! 9 Que ses enfants deviennent orphelins,

Et sa femme veuve! 10 Que ses enfants soient vagabonds et qu’ils mendient,

Qu’ils cherchent du pain loin de leur demeure en ruines!

 

Il y a malheureusement beaucoup de membres d’églises qui sont comme David. Ils proclament à grand cri leur amour, leur chrétienté, leur sainteté et en même temps maudissent ceux qui leur font du mal. Ce genre de comportement explique bien qu’ils sont très éloignés du Christ qui nous demande d’aimer, de pardonner, de bénir en toutes circonstances.

 

A chaque fois que ceux qui nous entourent nous donnent l’occasion de manifester ce genre de sentiments semblables à ceux de ces psaumes, le Seigneur JESUS-CHRIST nous demande d’aimer ces ennemis-là, de nous réjouir et de tressaillir d’allégresse, parce que notre récompense sera grande dans le ciel de son PERE.

 

Paul et Silas ont appliqué l’enseignement de  leur Maître, lorsqu’ils furent emprisonnés à cause de la confession de leur foi au peuple macédonien, en  chantant les louanges de Dieu :

Actes 16, -25

19 Les maîtres de la servante, voyant disparaître l’espoir de leur gain, se saisirent de Paul et de Silas, et les traînèrent sur la place publique devant les magistrats. 20 Ils les présentèrent aux préteurs, en disant: Ces hommes troublent notre ville; 21 ce sont des Juifs, qui annoncent des coutumes qu’il ne nous est permis ni de recevoir ni de suivre, à nous qui sommes Romains. 22 La foule se souleva aussi contre eux, et les préteurs, ayant fait arracher leurs vêtements, ordonnèrent qu’on les battît de verges. 23 Après qu’on les eut chargés de coups, ils les jetèrent en prison, en recommandant au geôlier de les garder sûrement. 24 Le geôlier, ayant reçu cet ordre, les jeta dans la prison intérieure, et leur mit les ceps aux pieds. 25 Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu, et les prisonniers les entendaient.

 

Paul et Silas nous ont donné une démonstration de l’enseignement de JESUS-CHRIST.

 

Lorsque quelqu’un n’est pas d’accord avec vous ou lorsqu’il vous fait du mal, qu’entend-on proférer de votre bouche : des jurons, des paroles de malédiction ou de bénédiction ?

La réponse à cette question peut facilement vous permettre de reconnaître avec certitude si vous êtes réellement en Christ.

 

Les sujets de réjouissance que nous pouvons avoir dans ce monde ne sont pas toujours malsains, loin de là, mais nous devons veiller à ce que cette sorte de bonheur éphémère  ne nous prive pas de  l’essentiel.

Beaucoup de choses agréables ou non, se produisent dans nos vies,  à partir du moment ou nous devenons  fils et filles du PERE en JESUS-CHRIST ; quelle que soit la nature de ces événements, nous devons nous réjouir de ce que nos noms sont écrits dans les cieux où notre récompense sera grande en JESUS-CHRIST.

 

Lorsque les humains ou les événements de ce monde nous font souffrir, que ce soit physiquement ou moralement, pensons à la vie éternelle que nous avons dans le PERE, par JESUS-CHRIST, réjouissons-nous et soyons dans l’allégresse. Ainsi, nous continuerons dignement à représenter le Maître sur la terre en y répandant son amour, sa paix et sa joie, en attendant le moment d’aller nous réjouir avec Lui dans le royaume de son PERE, notre PERE. Soyons dans la joie en tout temps, imitons le Maître, car notre récompense sera grande dans le ciel. Et rien ne saurait être comparable au bonheur qui nous est réservé dans la présence éternelle de notre PERE.

(DEUXIEME PARTIE 29 /08/2004) AVEC MESSAGE SUR K7

(9 pages))       F : 29

Luc 10 : 20-24

20 Cependant, ne vous réjouissez pas de ce que les esprits vous sont soumis; mais réjouissez-vous de ce que vos noms sont écrits dans les cieux.

21 En ce moment même, Jésus tressaillit de joie par le Saint-Esprit, et il dit: Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants. Oui, Père, je te loue de ce que tu l’as voulu ainsi.

22 Toutes choses m’ont été données par mon Père, et personne ne connaît qui est le Fils, si ce n’est le Père, ni qui est le Père, si ce n’est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler.

23 Et, se tournant vers les disciples, il leur dit en particulier: Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez!

24 Car je vous dis que beaucoup de prophètes et de rois ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu.

 

Comme je vous l’ai dit précédemment, il est important de comprendre qu’à travers cette séquence d’enseignement, le Seigneur JESUS-CHRIST révèle à ses disciples plusieurs vérités fondamentales. Il souligne, les deux vraies raisons de réjouissance, à savoir :

-          lorsque les hommes les haïront, lorsqu’on les chassera, les outragera, et qu’on rejettera leurs noms comme infâmes, à cause du Fils de l’homme!

-           Il leur ordonne également de ne pas se réjouir particulièrement de leur réussite dans le service mais plutôt de ce que leurs noms sont écrits dans les cieux.

Nous n’avons pas de mérite particulier. Si nous parvenons à réussir quoi que ce soit dans ce que le Maître nous demande, ce n’est pas parce que nous sommes les meilleurs. C’est seulement parce que le PERE nous a fait la grâce de se révéler à nous et de se servir de nous. En croyant en son Fils unique, JESUS-CHRIST, nous avons été adoptés par Lui. Ainsi, en tant qu’héritier du royaume du PERE, nous avons nos noms écrits dans le livre de vie dans les cieux. C’est la raison pour laquelle, même les démons nous sont soumis dans le nom de JESUS-CHRIST.

 

Dans Luc 10 : 23 – 24, le seigneur JESUS-CHRIST explique à ses disciples l’énorme privilège qui leur est accordé.

Luc 10 : 23-24

23 Et, se tournant vers les disciples, il leur dit en particulier: Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez! 24 Car je vous dis que beaucoup de prophètes et de rois ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu.

 

Ouvrons donc nos yeux, nos cœurs et notre entendement pour comprendre que le fait d’être nés  après la venue de JESUS-CHRIST est une grâce immense. En effet ceux qui n’ont pas vu la manifestation du Fils unique du PERE, qui n’ont pas entendu ses enseignements et de ce fait ignoraient l’existence du PERE, ont cheminé vers la mort sans aucun moyen d’y échapper.

 

De par l’histoire de l’humanité, comme il est écrit dans le livre de la Genèse, ces hommes et ces femmes savaient qu’il existait pour eux une possibilité de vivre éternellement. Ils savaient également que toutes les dispositions avaient été prises pour qu’ils retournent dans la poussière sans espoir d’atteindre cette vie éternelle :

Genèse 3 : 19

C’est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu’à ce que tu retournes dans la terre, d’où tu as été pris; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière. 22 L’Éternel Dieu dit: Voici, l’homme est devenu comme l’un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d’avancer sa main, de prendre de l’arbre de vie, d’en manger, et de vivre éternellement. 23 Et l’Éternel Dieu le chassa du jardin d’Éden, pour qu’il cultivât la terre, d’où il avait été pris. 24 C’est ainsi qu’il chassa Adam; et il mit à l’orient du jardin d’Éden les chérubins qui agitent une épée flamboyante, pour garder le chemin de l’arbre de vie.

 

Avant la venue de JESUS-CHRIST sur la terre, le chemin qui conduit à la vie éternelle était hermétiquement fermé aux humains. Connaissant l’existence de cet arbre qui permet de vivre éternellement et sachant que nos ancêtres y ont été expressément éloignés pour ne pas y accéder, l’homme et la femme, de même que les rois, les prophètes et les docteurs de le loi qui avaient la connaissance, tous assoiffés d’éternité, ont désespérément – et avec passion – cherché la voie qui conduit à cette vie éternelle.  Ils ont  souhaité et espéré voir et entendre ce que les disciples de JESUS-CHRIST voyaient et entendaient ce que nous voyons et  entendons aujourd’hui.

 

En vain, ils ont cherché, comme dans une nuit ténébreuse, sans réussir à découvrir le chemin qui conduit au PERE permettant de vivre   éternellement.

 

En mangeant du fruit de l’arbre de la connaissance, Adam et Eve sont devenus comme l’Eternel en ce qui concerne le bien et le mal dans leur sphère terrestre. Si par la suite, Adam et Eve avaient pu manger de l’arbre de la vie, ils auraient eu accès à une dimension spirituelle dans laquelle ils  vivraient éternellement. Si nous tenons compte de la signification de la vie éternelle expliquée par Jésus-Christ dans Jean 17 : 3 (Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ.) nous pouvons comprendre qu’après avoir mangé de l’arbre de la vie, Adam et Eve se seraient trouvés dans une dimension spirituelle qui leur aurait permis de découvrir l’existence du Père de Jésus-Christ qui, dans sa grâce, accorde la vie éternelle aux humains qui le connaissent.

 

Adam et Eve, et tous ceux qui ont vécu avant la venue de JESUS-CHRIST,  n’ont pas eu le grand privilège que nous avons d’entendre les enseignements du CHRIST et de voir ses œuvres se manifester dans nos vies et autour de nous.

 

Dans l’ancien testament, les prophètes de l’Eternel, d’une grande sensibilité spirituelle, étaient ouverts aux esprits. A certains moments,  ils ont pu dire des choses concernant le CHRIST, mais sans pouvoir découvrir le chemin de la vie éternelle.

Selon l’ordre de l’Eternel (Yaweh), la voie qui conduit à l’arbre de la vie était fermée et gardée par des chérubins bien armés pour en interdire l’accès à Adam et Eve. Comme suite logique de cette décision initiale, L’Eternel (Yaweh) avait endurci leurs oreilles et bouché leurs yeux pour qu’ils ne voient point de leurs yeux, n’entendent point de leurs oreilles et ne comprennent point de leurs cœurs :

Esaïe 6 : 9

Rends insensible le cœur de ce peuple,

Endurcis ses oreilles, et bouche-lui les yeux,

Pour qu’il ne voie point de ses yeux, n’entende point de ses oreilles,

Ne comprenne point de son cœur,

Ne se convertisse point et ne soit point guéri.

Si vous avez les yeux et les oreilles bouchés, vous pouvez vous cogner la tête sur ce que vous recherchez ou même marcher dessus sans le reconnaître. C’est ainsi que des prophètes de l’Eternel (Yaweh) ont pu dire des choses concernant le Christ sans pouvoir les comprendre. Aussi jusqu’à aujourd’hui, beaucoup d’hommes et de femmes pratiquent indifféremment le bien et le mal sans en être conscients.

 

Pour conduire Achab à la mort,  l’Eternel envoya un mauvais esprit sur les prophètes qui dirent des mensonges au roi sans s’en rendre compte :

1 Rois 22 : 19-23

19 Et Michée dit: Écoute donc la parole de l’Éternel! J’ai vu l’Éternel assis sur son trône, et toute l’armée des cieux se tenant auprès de lui, à sa droite et à sa gauche. 20 Et l’Éternel dit: Qui séduira Achab, pour qu’il monte à Ramoth en Galaad et qu’il y périsse? Ils répondirent l’un d’une manière, l’autre d’une autre. 21 Et un esprit vint se présenter devant l’Éternel, et dit: Moi, je le séduirai. L’Éternel lui dit: Comment? 22 Je sortirai, répondit-il, et je serai un esprit de mensonge dans la bouche de tous ses prophètes. L’Éternel dit: Tu le séduiras, et tu en viendras à bout; sors, et fais ainsi! 23 Et maintenant, voici, l’Éternel a mis un esprit de mensonge dans la bouche de tous tes prophètes qui sont là. Et l’Éternel a prononcé du mal contre toi.

 

Les disciples Jacques et Jean ont demandé au Seigneur JESUS-CHRIST de commander que le feu tombe du ciel pour consumer les Samaritains. Le Maître les a réprimandés, en leur disant : vous ne savez pas de quel esprit vous êtes animés.

Luc 9 : 54-56

Les disciples Jacques et Jean, voyant cela, dirent: Seigneur, veux-tu que nous commandions que le feu descende du ciel et les consume? 55 Jésus se tourna vers eux, et les réprimanda, disant: Vous ne savez de quel esprit vous êtes animés. 56 Car le Fils de l’homme est venu, non pour perdre les âmes des hommes, mais pour les sauver.

 

Tout en étant physiquement avec JESUS, ils étaient pourtant aveuglés au point de ne pas savoir quel esprit les animait.

 

Lorsque l’esprit, l’âme et le corps ne sont pas complètement éclairés par la lumière de JESUS-CHRIST, l’homme  peut être conduit par de bons ou de mauvais esprits, pour faire le bien ou le mal, sans comprendre sur le moment, de quel esprit il est animé.

 

De même que les disciples de JESUS-CHRIST ont pu agir sous l’influence d’un esprit qui n’était pas  celui de CHRIST, inversement,

à certains moments de leur existence, les prophètes de l’Eternel ont pu dire certaines choses sous l’inspiration de l’Esprit de CHRIST, sans discerner de quel esprit ils étaient animés.

 

Notre Seigneur a dit : on reconnaît l’arbre à ses fruits. Par l’enseignement du Maître, nous pouvons savoir de quel esprit nous sommes animés en observant nos actes.

 

Pouvoir connaître JESUS-CHRIST pendant son existence terrestre fut un énorme privilège, car si nous avions été à la place de ceux qui ont vécu ou qui vivent encore sous le règne de l’Eternel, nous aurions agi exactement comme eux.

Malgré leur qualité de prophètes, de scribes, de sacrificateurs, de docteurs de la loi, ces serviteurs  de l’Eternel vivaient dans les ténèbres. Selon  la volonté de l’Eternel, ces hommes de l’ancien testament avaient des cœurs insensibles, des oreilles endurcis et des yeux bouchés comme il est écrit dans Esaïe chapitre 6.

Ceci doit nous aider à bien comprendre le pourquoi de ces paroles de JESUS, qui se trouvent dans Luc 10 : 23 : 24 :

23 Et, se tournant vers les disciples, il leur dit en particulier: Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez!

24 Car je vous dis que beaucoup de prophètes et de rois ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu.

Ces prophètes et ces rois avaient toutes les raisons de désirer voir ce que nous voyons et entendre ce que nous entendons. Ils étaient assoiffés de vie éternelle, et il n’y a que ce que nous voyons, entendons de l’enseignement de JESUS-CHRIST, qui nous révèle le PERE, dont la connaissance nous procure la vie éternelle.

 

Dans Luc 10 :22-23 Le Seigneur JESUS-CHRIST nous éclaire en disant :

22  Toutes choses m’ont été données par mon Père, et personne ne connaît qui est le Fils, si ce n’est le Père, ni qui est le Père, si ce n’est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. 23 Et, se tournant vers les disciples, il leur dit en particulier: Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez!

 

Dans le monde physique, il y a beaucoup d’êtres de différentes espèces. Nous pouvons faire la distinction entre un humain et un animal. Par leur aspect, nous distinguons un humain ou un animal d’un autre, au point de pouvoir personnaliser chacun en lui donnant un nom.

 

Dans le monde spirituel, il existe aussi beaucoup de divinités différentes les unes des autres et qui sont invisibles à nos yeux d’homme. De ce fait, nous n’avons aucun moyen humain de savoir qui est qui, dans ce monde spirituel. Le Seigneur JESUS-CHRIST  dit que personne ne connaît qui est le Fils, si ce n’est le Père, ni qui est le Père, si ce n’est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler.

 

Beaucoup d’autres esprits tentent de se faire passer pour être le PERE. Ainsi, ils  matérialisent leurs  actes dans la vie de ceux qui croient suivre le Seigneur JESUS-CHRIST en leur faisant commettre des choses opposées aux enseignements du Maître.  Pour ne pas tomber dans leur piège, il nous faut une référence sûre, une  personne qui nous prouve qu’elle ne veut pas nous tromper. Nous avons besoin d’un bon berger, d’un  guide qui connaisse qui est le PERE, pour  l’avoir déjà vu, et  qui soit capable de  le reconnaître, parmi d’autres esprits qui veulent se faire passer pour lui.

Nous savons que :

-          Personne n’est monté au ciel, sinon le Fils unique qui en est descendu :

Jean 3 : 13 Personne n’est monté au ciel, si ce n’est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme qui est dans le ciel.

-          Personne n’a vu le PERE sinon le Fils unique qui est dans le sein du PERE :

Jean 6 : 46 C’est que nul n’a vu le Père, sinon celui qui vient de Dieu; celui-là a vu le Père.

Jean 1 : 18 Personne n’a jamais vu Dieu; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l’a fait connaître.

Nous avons également lu ce texte  dans lequel le Seigneur JESUS-CHRIST  dit que personne ne connaît qui est le Fils, si ce n’est le Père, ni qui est le Père, si ce n’est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler.

 

C’est aussi de JESUS-CHRIST seul que le PERE a rendu témoignage en disant : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, écoutez-Le »

Marc 9 : 7 Une nuée vint les couvrir, et de la nuée sortit une voix: Celui-ci est mon Fils bien-aimé: écoutez-le!

Matthieu 17 : 5 Comme il parlait encore, une nuée lumineuse les couvrit. Et voici, une voix fit entendre de la nuée ces paroles: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection: écoutez-le!

Si nous voulons atteindre le PERE, nous devons cesser d’écouter Moïse, Elie et tout autre homme ou femme pour n’entendre que JESUS-CHRIST, Lui seul.

 

Si nous ne voulons pas tomber dans tous ces pièges qui nous guettent dans le monde spirituel, nous devons nous borner à pratiquer uniquement les enseignements de JESUS-CHRIST. Lui seul connaît qui est le PERE ; Il est le seul qui soit capable de nous mener jusqu’à Lui. Il dit dans :

 

 

Jean 14 : 6 :

Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.

Il est le bon berger. Il n’a ôté la vie à personne. En venant sur la terre, il savait qu’il allait être rejeté et maltraité. Il est quand même  venu donner sa vie pour nous sauver. Il ne peut pas nous tromper.

 

JESUS-CHRIST nous a donné le pouvoir de devenir fils et filles de son PERE.  Ceux qui ont vécu sur la terre avant sa venue : les rois, les reines, les prophètes, les sacrificateurs, les scribes, les riches, les pauvres, aucun d’entre eux n’a pu bénéficier de ce privilège. Ils auraient bien voulu être à notre place, pour voir ce que nous voyons et entendre ce que nous entendons. C’est pourquoi, le Maître nous demande de pratiquer une justice, une sainteté, une fidélité et une honnêteté qui surpassent celles de ceux qui ont vécu avant sa venue.

 

Si nous sommes maltraités, sachons que JESUS-CHRIST aussi l’a été avant nous ; incompris, il l’a aussi été également. Le règne du PERE n’est pas  établi sur la terre, c’est pourquoi, le Maître nous enseigne à prier en disant :

Matthieu 6 : 9

Notre Père qui es aux cieux! Que ton nom soit sanctifié; 10 que ton règne vienne; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

 

Si le règne du PERE avait été établi sur la terre, le Seigneur JESUS-CHRIST ne nous aurait pas demandé de prier de la sorte. Le royaume du PERE est en nous mais il n’est pas établi dans le monde, c’est ce qui explique le grand décalage qui existe entre la vie que nous devons vivre en JESUS-CHRIST et celle qui est vécue dans ce monde.

Même dans la douleur, les difficultés, la persécution, nous devons savoir savourer le bonheur  de connaître JESUS-CHRIST, d’avoir part à la vie éternelle. Ainsi nous pourrons, malgré tout, exprimer autour de nous le royaume qui règne dans nos vies.

 

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>